Aumônerie Rapport 2009 Rapport 2008 Rapport 2007 Ministère de réconciliation Beni Photos Rapport 2007 Rapport 2006 Rapport 2005 Rapport 2004 Bunia Photos 2017 Photos Rapport 2008 Rapport 2007 Rapport 2005 Rapport 2004 Connexions Contact Direction Mot du Directeur Rapport des activités 2010 Mot du Directeur mars 2010 Synthèse du rapport annuel 2009 Introduction, Rapport des activités 2009 et Plan d’action 2010 - 2015 Documentation English Introduction to Nyankunde Hospital December 2017 Update Friends of CME Trust December 2015 Newsletter Friends of CME Trust October 2014 Newsletter A Personal Overview Morning Rounds Massacre and Makeover An MK Returns Finance Manuel de Procedures Financieres et Comptables Rapport de l'Audit 2009 Rapport de l'Audit 2010 Histopathologie IEM Liste des Activités ou Elements pour le Plaidoyer Au Compte de l’Année Scolaire 2014-2015 et plus Rapport 2014 Rapport 2010 Rapport 2009 Rapport 2008 Introduction Photos Introduction 2010 Rapport du Médecin Directeur des activités en 2010 Compte rendu de l’Assemblée Générale 2010 Compte rendu extraordinaire de l’Assemblée Générale 2009 Compte rendu de l’Assemblée Générale 2009 Compte rendu de l’Assemblée Générale 2008 Compte rendu de l’Assemblée Générale 2007 Compte rendu de l’Assemblée Générale 2006 ISTM Photos Règlement d'Etudiant Demande d'Admission Examens Résultats Planification Rapport de Construction de l'ISTM Nyankunde Echo de l’ISTM Octobre 2017 Echo de l’ISTM Septembre 2017 Echo de l’ISTM Août 2017 Echo de l’ISTM Juin 2017 Echo de l’ISTM Mai 2013 Effectif des Etudiants Année 2017-2018 Effectif des Etudiants Année 2016-2017 Rapport annuel des activités 2009-10 Rapport annuel des activités 2008-09 Rapport annuel des activités 2007-08 Rapport annuel des activités 2006-07 Rapport annuel des activités 2005-06 MUSACA Rapport des Activités en 2010 Rapport de la Directrice Rapport Financier Nyankunde Photos English Introduction Rapport Annuel 2008 de l’Hôpital Général de Référence de Nyankunde Rapport Annuel de Fonctionnement de la Zone de Santé Rurale de Nyankunde, Année 2008 Rapport des Activités 2007 Rapport des Activités 2006 Rapport des Activités 2005 Rapport des Activités 2004 Ophtalmologie Ophtalmologie Rapport 2010 Safari à Buta - Presentation (2MB) Safari à Mulita – Presentation (2MB) Pharmacie Projet Perfusions et Production Rapport 2008 Rapport 2007 Rapport 2006 Rapport 2005 Recherche Statuts Statuts du CME Réglement intérieur (RI) Réglement administratif du personnel Convention entre L`Eglise du Christ au Congo et le République Démocratique du Congo Plan National de Développement Sanitaire Plan d`Action 2010 - 2015 Compte rendu de l’Assemblée Générale 2010 Compte rendu extraordinaire de l’Assemblée Générale 2009 Compte rendu de l’Assemblée Générale 2009 Compte rendu de l’Assemblée Générale 2008 Compte rendu de l’Assemblée Générale 2007 Compte rendu de l’Assemblée Générale 2006 Stop SIDA Université

Rapport pour l’année 2004

Le présent rapport couvre la période allant du 1er janvier au 31 décembre 2004. Il s’articulera sur cinq points essentiels ci-après :

  1. Organisation générale
  2. Visites
  3. Difficultés rencontrées
  4. Perspectives d’avenir
  5. Remerciements

 

    1. Organisation

 

Cette année, la clinique de Beni a fonctionné avec les principaux acteurs suivants :

v      Le Médecin Directeur adjoint qui est en même temps chirurgien ;

v      Un Staff médical comptant 2 médecins, 1 chirurgien et 1 généraliste ;

v      Un Directeur de Nursing, travaillant aussi comme anesthésiste à la salle d’opération, secondé par son adjoint.

 

Le personnel qui y œuvre peut être catégorisé de la manière suivante :

v      1 anesthésiste ;

v      1 Kinésithérapeute ;

v      18 Infirmiers ;

v      1 Dentiste ;

v      3 Techniciens de laboratoire et 2 praticiens ;

v      1 Comptable ;

v      3 facturiers ;

v      6 aides dont 2 filles de salle et 4 garçons de salle.

Les services qui ont fonctionné cette année sont : la consultation, la salle

d’urgence, le laboratoire, l’hospitalisation, la maternité, la dentisterie et  la kinésithérapie/Salle des Soins.

 

NB :     Depuis janvier 2005, nous avons pu débuter les activités de la première classe

            car la demande était assez pressante de la part d’une certaine catégorie de

            notre clientèle.

 

            Sur le plan administratif, les services de la comptabilité et de la maintenance  sont aussi fonctionnels. L’organe de Gestion est le Comité de Gestion qui tient ses réunions une fois le mois. Ce comité est formé d’un président à la personne du Médecin Directeur adjoint, du Vice président (Directeur de Nursing), d’un Secrétaire (Directeur de Nursing adjoint) et de 4 autres membres qui sont le Comptable, l’Aumônier en Chef, le Pharmacien de la distribution et le Responsable du laboratoire.

 

            La fréquentation de nos services était toujours croissante, les conditions d’hébergement et les longues heures d’attente devant la porte de la consultation ont découragé certains de nos clients. Ce qui nous a poussé à ouvrir le cabinet de consultation pour la première classe malgré la charge considérable de l’unique spécialiste permanent. Nous sommes surpris que les malades nous aient obligé de transformer ce local de consultation en salle d’hospitalisation.

 

Les moyennes de divers paramètres d’appréciation des activités dans les services se présentent comme repris ci-dessous :

 

Tableau 5.1.  Statistiques clinique Beni

 

 


Activités                                 Moyenne / mois                       Observation

 


Consultation                                        513                                          -

Hospitalisation                                    348                                         -

Interventions  

            - Majeures                                          57                                           -

            - Mineures                                           115                                          -

Accouchements                                               80                                           -

Nouveau cas à la CPN                          419                                          -

Examens de laboratoire                                  2404                                       -

Echographie                                        61                                            -

Dentisterie                                                     40                                           -

Kinésithérapie                                     21                                            -

Taux d’occupation                               83                                           -

Séjour moyen                                      4                                             -

Taux de mortalité                                           3.8                                          -

v      Visites médicales

 

Docteur Philip Wood continue à rendre un service louable à la clinique de Beni

lors de ses visites hebdomadaires chaque jeudi.

 


v      Formation

 

Nous avons reçu Docteur Samy Bandiache de la Communauté de Mambasa (CAFEC) pour 6 mois de formation. Il vient de terminer ses études à l’Université de Kisangani. Onze institutions de formation suivantes nous ont envoyé leurs élèves et étudiants pour le stage. Ce qui nous aide à nous intégrer dans le milieu.

 

Tableau 5.2. Effectif des stagiaires

 

Institution de formation

Effectif

Observation

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

ITM Mambasa

IEM Nyankunde

ISTM Nyankunde

ISTM Beni – Butembo

ITM LOLWA

INstitut Hodari CECA – 20 Beni

Centre Universitaire de Goma

Université de Kisangani

UniversitéCatholique du Graben

Université Adventiste de Lukanga

Centre Universitaire Extension de Bunia

10

40

20

12

1

6

1

4

12

1

1

 

 

 

 

 

Stage en Techniques sociales

 

Total

108

 

 

v       Difficultés rencontrées

 

Nous sommes pressés par bien de difficultés. Les frais locatifs qui sont vraiment élevés, les frais de la contribution, l’inadéquation des bâtiments utilisés, le logement des agents dans la dispersion faute d’un site commun pouvant servir de quartier résidentiel pour tous les agents, le manque d’un gîte pour un certain groupe de nos visiteurs, la charge élevée de la consommation du carburant, telles sont, entre autres, les difficultés auxquelles nous sommes quotidiennement appelés à faire face.

 

v      Perspectives d’avenir

 

Pour un avenir meilleur, nous nous sommes assigné la responsabilité :

v      D’augmenter la capacité d’accueil dans des bâtiments plus appropriés ;

v      De trouver un autre spécialiste (pédiatre, gynécologue, …) pouvant soutenir le seul spécialiste chirurgien ;

v      De trouver un gîte car les frais d’hôtellerie nous coûtent toutes les fois que nous avons une visite ;

v      De trouver des meilleurs locaux pour l’hospitalisation de la première classe ;

v      D’améliorer les conditions d’accueil et d’examens des mères à la consultation prénatale ;

v      D’installer notre appareil de radiologie.

 


v      Remerciements

 

Nous remercions infiniment le Dieu Tout Puissant, qui ne cesse de nous manifester sa grâce. Le climat de paix qu’il nous offre a permis que le travail puisse continuer à la clinique de Beni, jour et nuit sans interruption.

Il nous béni à travers les frères, amis qui nous envoient le matériel de soins afin que l’œuvre du Seigneur le glorifie.

Nos remerciements s’adressent, en particulier, à tous ceux qui prient pour que la clinique de Beni évolue et rende le service attendu d’elle pour la gloire du Seigneur.

 

PHARMACIE :

 

Actuellement  11 personnes sont affectées à la  production et la distribution:

Un pharmacien responsable de la production;

Un pharmacien responsable du contrôle de la qualité;

Un Assistant en Pharmacie, agent de la production;

Un Superviseur de la production;

Un magasinier;

Une infirmière dispensatrice des médicaments;

Un technicien chargé de la maintenance ;

Deux aides pour le nettoyage des emballages et l’assurance de la propreté ;

Une aide chargée du dépouillement de la consommation des produits au sein de la clinique de Beni ;

Un administrateur chargé du suivi du projet de production des perfusions.

 

  1. Les services

 

Le programme de production comprend trois services :

-          L’approvisionnement, distribution  et marketing

-          La production

-          Le laboratoire d’analyse des médicaments

 

  1. ACTIVITES REALISEES

1.        Approvisionnement de la clinique

 

L’approvisionnement de la clinique s’est faite à partir de notre production locale, des produits importés de JMS /Kampala, Meds Nairobi  et des achats locaux.

En moyenne, l’approvisionnement  est de 3250$ par mois et les ventes de 4800$

Les produits périmés ont une valeur de 857$ mais il s’agit essentiellement des produits offerts par les ONG quand ils sont proches de la date de péremption.

2.       Production

 

Le service de production a essentiellement fonctionné pour couvrir les besoins de la clinique de Beni.

La gamme des  produits prévus est fabriquée à plus de 80 % et nous commençons à enregistrer des commandes significatives pour les clients externes (voir annexe 4 pour détails).

3.       Laboratoire de Contrôle de la qualité

 

Avec l’équipement actuel, notre laboratoire de contrôle de la qualité ne peut effectuer que des tests d’identification pour un nombre limité de produits.

Cet équipement comprend un kit de chromatographie sur couche mince et de quelques réactifs pour les réactions (coloration et/ou précipitation) d’identification.

C’est à ce titre que nous mettons tout en œuvre pour acquérir une documentation et un matériel pouvant permettre de réaliser des analyses quantitatives.

 

4.       Formation

 

La formation du personnel pharmaceutique ne se résume qu’à la participation aux séminaires de formation :

v      Participation  du pharmacien chargé du laboratoire d ‘analyse à trois séminaires (Kigali juin 04), Johannesbourg (Septembre 04) et Ouagadougou (novembre 04) sur la promotion de l’usage rationnel de médicaments ;

v      Participation des deux pharmaciens  au séminaire organisé à Butembo par l’Association des Pharmaciens Catholiques du Congo sur la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant ;

v      Participation du technicien de PUP et de l’Assistant en pharmacie au séminaire de formation sur la maintenance des équipements de production à Moshi/Tanzanie ;

v      Restitution  de toutes ces formations à l’ensemble du personnel de la pharmacie n’a pas encore eu lieu.

v      Nous avons reçu deux élèves venus de l’IEM Katwa, section des Assistants en pharmacie pour leur stage en production. Malheureusement, leur présence a fait perdre certains biens utiles de service.

 

5.       Collaboration avec Medair

 

La collaboration avec Medair continue comme par le passé pour la gestion et supervision de leur programme d’accessibilité par le CME.

Grâce à ce partenariat, nous avons pu donner du travail à 4 personnes dans le dépôt Medair à Bunia.

Un projet est à l’étude pour implanter un mini dépôt à Mambasa ou à Mandima , il y aura sûrement de la place pour deux de nos agents sans travail.

Le Directeur de la pharmacie est aussi chargé de la supervision des activités de Isiro  qui emploient deux assistants en pharmacie ressortissants de l’IEM Nyankunde.

 

  1. DIFFICULTES RENCONTREES

 

Le niveau de production reste faible par manque d’un approvisionnement régulier en eau et en électricité

La vente de notre production locale est insignifiante par manque d’un service de marketing très dynamique et surtout par l’inaccessibilité à notre marché traditionnel.

Les locaux utilisés ne répondent pas parfaitement aux normes et nous n’avons pas la possibilité de les modifier car nous les prenons en location.

Le manque d’équipement suffisant pour la production et l’analyse de la qualité ne nous permet pas de produire et d’analyser en suffisance.  .

La guerre a tout naturellement appauvri la population ce qui détermine un pouvoir d’achat faible qui affecte l’accessibilité aux soins.

Les ruptures de stock de, médicaments, matières premières et des emballages ont affecté négativement notre service de production et de distribution.

La difficulté de trouver deux A.P. compétents et dynamiques pour épauler les équipes de la production et de la distribution.

La planification des activités pour l’année 2004 n’a pas été respectée, les activités en souffrance sont entre autres : l’ouverture d’une officine de formation en collaboration avec l’IEM, l’étude prospective pour  connaître les possibilités réelles du marché pour notre production et la formation continue  du personnel au sein de notre institution.

Les relations entre pharmaciens restent un handicap au bon fonctionnement du programme. Et l’affectation des cadres (pharmaciens) par l’Assemblée générale n’a pas tenu compte des réalités sur terrain.

 

  1. PERSPECTIVES D’AVENIR

 

Le programme de production est une des spécialités du CME et nous

avons la conviction que ses activités sont promues à un épanouissement rapide dans les années à venir.

 La réhabilitation de nos infrastructures de grande valeur détruites à Nyankunde  fait partie de nos préoccupations. Nous ne ménagerons aucun effort pour obtenir des fonds requis pour les travaux  à entreprendre à cet effet.

Le laboratoire de contrôle de la qualité est un outil capable de rehausser la renommée de notre institution de manière significative.

En effet le marché local regorge de produits falsifiés qui rendent aléatoire l’efficacité du travail du personnel soignant tout en mettant la vie du malade en danger.

 C’est ainsi que le Pharmacien Inspecteur de Province en visite chez nous au mois décembre 2004 nous a encouragé à équiper suffisamment ce laboratoire pour qu’il serve de laboratoire de référence pour l’Est du congo. Et un contrat de partenariat sera signé à cet effet.

Le projet de création des centrales  régionales d’approvisionnement en médicaments essentiels (FEDERARATION DES CENTRALES D’APPROVISIONNEMENT EN MEDICAMENTS ESSENTIELS, FEDECAME en sigle) est aussi une opportunité que le CME ne peut se permettre de négliger sous peine de se voir avaler par une autre organisation plus conquérante. Nos infrastructures de Nyankunde et de  Bunia et le personnel pharmaceutique en nombre suffisant sont des atouts non négligeables pour que le CME soit retenu comme centrale pour d’approvisionnement pour l’Ituri. Ce qui implique la preuve que nous avons un stock suffisant en médicaments et matériels essentiels, des moyens logistiques appropriés et une capacité de gestion éprouvée pour mener à bien toutes les activités y afférentes.

La relance du projet PIMEN  est indispensable pour diversifier nos activités et apporter un éclairage scientifique sur l’utilisation des plantes médicinales en vue de barrer la route aux charlatans de tout bord qui trompent la population au nom de la médecine traditionnelle, douce, sans effets secondaires et toujours efficace

Un appui externe est indispensable pour toutes ces activités mentionnées ci haut.

 

D.     CONCLUSION

 

Les performances actuelles de la pharmacie peuvent paraître  faibles mais au regard de nombreuses difficultés auxquelles nous sommes quotidiennement confrontées, nous devons plutôt nous réjouir et continuer le travail avec plus de motivation. En effet, notre pharmacie est mieux fournie que celles des institutions concurrentes de la place et nos prix sont très appréciés par les malades.

E.     REMERCIEMENTS

 

Nous tenons à remercier Dieu pour toutes les bénédictions dont nous avons bénéficié ainsi que pour sa protection sans laquelle nous ne serions épargnés des méfaits de la guerre qui sont visibles autour de nous.

Notre gratitude va aussi aux donateurs  et aux communautés membres qui soutiennent activement nos activités.

 Tout le personnel du CME  mérite nos remerciements pour son courage et son dévouement pour le travail.